PRÉSENTATION DE GABRIELE CORBO

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Articles
  • Post comments:0 commentaire

PRÉSENTATION DE GABRIELE CORBO

Le CF Montréal a officialisé la signature de Gabriele Corbo sous forme de prêt pour une saison, en provenance de Bologne. Mais qui est ce jeune défenseur central de 21 ans, international espoir dans son pays et que peut-il apporter au club ?

Né le 11 janvier 2000, à Naples, Gabriele effectue sa formation sous les couleurs de Spezia. C’est le 11 mai 2018, pour un match de Série B (2e division italienne), qu’il effectue ses débuts professionnels, dans une défense à 3, face à Avellino à seulement 18 ans.
L’occasion pour lui d’attirer l’attention du Bayern Munich et d’Arsenal, toujours friands de jeunes espoirs pour préparer l’avenir. Registre dans lequel s’inscrit parfaitement Gabriele en étant inclus dans la liste des 100 meilleurs jeunes italiens établie par TuttoMercatoWeb.

C’est finalement Bologne, durant l’été 2018, qui parvient à mettre la main sur lui en versant la somme de 2,2 millions d’euros à Spezia, son club formateur. En manque de temps de jeu dans sa nouvelle équipe, il est prêté à Ascoli, en septembre 2020, en Série B, avec qui il disputera 14 matchs de championnat, avant d’effectuer son retour à Bologne.

Désormais prêté à Montréal, il serait judicieux d’évoquer ses qualités ainsi que ses défauts pour visualiser ce qu’il sera capable d’apporter en MLS. Joueur solide et robuste (1m86, 6p1), le nouveau montréalais aime les duels et sait faire preuve de courage et d’engagement pour imposer son rythme et son physique aux attaquants adverses.
C’est aussi un défenseur de possession qui favorise, le plus souvent, les relances et passes courtes, en toute sécurité, ce qui permet à son équipe de garder le contrôle du jeu.

Parmi les points faibles, qui ont parfois été évoqués à son sujet, reviennent son manque de communication ainsi que des difficultés à se sortir du pressing adverse dans les petits espaces.

À seulement 21 ans, Gabriele peut compter sur la confiance du CF Montréal, et du temps de jeu dont il devrait bénéficier, pour s’améliorer dans ces aspects du jeu.

Une chose est certaine: quand il s’agit de former des défenseurs, nous pouvons faire confiance à l’Italie !

Laisser un commentaire