NEYMAR, UNE BLESSURE QUI FAIT DU BIEN

NEYMAR, UNE BLESSURE QUI FAIT DU BIEN

Si Neymar nous a appris une chose depuis sa signature à Paris durant l’été 2017 c’est que la vie est un éternel recommencent. Car oui, tristement, les saisons se suivent et se ressemblent pour le Brésilien. Un départ canon en début de saison, des buts et des passes décisives à la pelle, des espoirs justifiés… Et la fin des promesses. Chaque année, au cœur de l’hiver tant redouté par les Brésiliens, une blessure vient fauchée le numéro 10 parisien dans son élan et mettre fin aux espoirs du club de la capitale et de ses supporters. Comment le PSG pourrait-il rêver plus grand, comme l’exige son fameux slogan « Dream Bigger », sans son marchand de rêve ? S’en suit chaque saison une course contre la montre pour revenir au sommet le plus rapidement possible, quitte à risquer une rechute.

Et bis repetita, nouveau retour sur les terrains, retour des espoirs et nouvelles blessure. Malheureusement, l’histoire se répète inlassablement depuis la signature de Neymar au Paris Saint-Germain.

À un détail près pour cette saison 2021-2022. Oui bien sûr, l’homme aux 70 buts en sélection brésilienne est encore sur le carreau, la blessure qui plane au-dessus de sa tête comme l’épée de Damoclès s’est encore effondrée sur lui. De même que la fameuse course contre la montre pour être opérationnel pour le match face au Real Madrid le 15 février prochain.

La différence est ailleurs cette fois-ci. Cette fois, l’ancien barcelonais n’a pas survolé les débats en cette première partie de championnat. Pour la première fois de sa carrière, qui a commencée dès l’âge de 16 ans il est bon de le rappeler, le Brésilien semble à bout de souffle et déçoit sportivement. Autant dans le jeu que dans les statistiques tel que nous l’avions évoqué dans un précédent article.  Si les critiques sur sa vie privée et son hygiène de vie son monnaie courante, celles sur son niveau de jeu et son incapacité à faire la différence ces dernières semaines, sont-elles bien nouvelles. Certains supporters parisiens craignent même une usure physique à seulement 29 ans pour le joueur qui vient de prolonger son contrat pour trois nouvelles saisons avec un salaire de 36 millions d’euros annuels à la clef. Des voix se sont même élevées chez les plus septiques pour dénoncer une erreur des dirigeants parisiens au sujet de cette prolongation en or. En or pour le club ou pour le joueur se demandent certains…?

Une éclaircie pourrait toutefois survenir de cette blessure. Cette fois, contrairement aux années précédentes, cette nouvelle entorse semble bien tomber et arrive au bon moment pour Neymar qui s’enfermait dans une spirale négative match après match. Au point même que son absence des terrains pourrait finalement lui être salutaire.

Si les absents ont toujours tort, on sait que le milieu offensif n’est pas un joueur comme les autres. Ce qui lui permet d’ailleurs certains privilèges… Peut-être même celui de faire mentir cette fameuse expression car dans son cas précis, son absence pourrait finalement lui donner raison ! En effet, son indisponibilité montre aux supporters ainsi qu’aux observateurs que la star parisienne reste indispensable à son équipe. Paris ne peut pas se permettre de se priver de son joueur phare et encore moins quand ce dernier est heureux et épanoui. C’est d’ailleurs dans ce but que les dirigeants lui ont permis de poursuivre sa rééducation au Brésil et revenir que plus tard dans la Capitale. L’objectif de cette manœuvre, bien que critiquée par les médias, c’est de lui redonner le sourire ainsi que sa joie de vivre qui lui manquent tant ces dernières semaines. Et cela semble passer par une bouffée d’oxygène sur sa terre natale, son pays qu’il chérit tant !

Finalement, cette blessure lui a permis de couper un peu avec le foot, la pression qu’il porte sur ses épaules et se vider la tête. Surtout, elle semble lui avoir fait comprendre que si Paris ne peut pas se passer de lui, lui ne peut pas se passer des terrains. D’où son envie de revenir le plus rapidement possible et de reprendre ce qui lui revient de droit : les clefs du jeu parisien. Et quoi de mieux que le match à venir face au Real Madrid pour guider les siens ?

De nombreuses échéances attendent par ailleurs l’ancien joueur de Santos. De la Ligue des champions avec son club à la Coupe du monde 2022 avec son pays. Un chemin long et semé d’embuches qui le rendent compliqué à traverser. Il vaut donc mieux lancer Neymar au plus proche que possible de la ligne d’arrivée pour avoir plus de chance de le voir la franchir… Une entorse est si vite arrivée sur les longs trajets…

Le Brésil en tout cas, a l’image du Paris Saint-Germain, fonde beaucoup d’espoirs sur son joueur vedette. Il est temps pour le peuple brésilien et cette nation de retrouver le sommet du football mondial et de briller de nouveau en Coupe du monde ! Il est aussi temps pour Neymar de devenir le meilleur buteur de l’histoire de la sélection brésilienne, il en est si proche, et de dépasser Pelé dans les statistiques. Le petit prince de Santos doit devenir roi.

La vie est un éternel recommencement, seule l’acceptation de la défaite signifie la fin de tout. Tant et aussi longtemps que l’on sait recommencer, rien n’est totalement perdu. Pas même le rêve d’un ballon d’or.

« Dream Bigger » avez-vous dit ?

Cet article a 2 commentaires

  1. Richard

    Super 👍🏾 ! Bien meilleur que l’Equipe !!! Merci pour cet article très pertinent !

Laisser un commentaire